Image Numero: -

Né en France, Marc Cramer a débuté sa carrière en Europe par des expositions remarquées mais c’est au Québec, où il s’installe au milieu des années 70, que sa carrière prend son envol. Lauréat de plusieurs bourses du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, Marc Cramer participe à de nombreuses expositions de groupe ou individuelles, tant pour ses œuvres photographiques que pour ses créations de mobilier. Régulièrement, ses photographies paraissent dans les revues d’architecture et de design, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il est une des figures marquantes de la photographie d’architecture au Canada. Il enseigne la photographie à l’Université de Montréal.

Cette exposition est réalisée par l’École d’architecture de l’Université de Montréal et le Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.e.a.p.), avec la collaboration de l’artiste.






Du 16 novembre au 17 décembre 2006

Architectures photographiées
Un parcours photographique de Marc Cramer

Le commissaire de l’exposition et directeur de l’École d’architecture de l’Université de Montréal, Georges Adamczyk, propose aux visiteurs de suivre le parcours photographique de Marc Cramer dans huit projets récents, conçus et réalisés par des architectes montréalais. Ce regard photographique sera posé plus spécifiquement sur les réalisations de quatre firmes québécoises soit Atelier Tag, Provencher Roy et associés, Saia Barbarese Topouzanov et Saucier + Perrotte. Ces réalisations impliquent également la collaboration de plusieurs firmes, entre autres : Beauchamp et Bourbeau, Desnoyers Mercure, Jodoin Lamarre Pratte, Menkes Shooner Dagenais Letourneux, Tétreault Parent Languedoc.

Le travail de Marc Cramer est tout à fait singulier. Ses photographies, bien que représentant des œuvres architecturales, se détournent de la stricte description visuelle de leur sujet pour se concentrer sur des détails tectoniques et plastiques qui, selon l’artiste, sont les bijoux invisibles de ces grandes constructions. Marc Cramer procède par décomposition de l’image, se dégageant du référent et du poids figuratif de celle-ci, pour reconfigurer une composition abstraite qui se donne alors à voir, en tant qu’image, comme une œuvre autonome. L’exposition présente plus de 60 photographies. Elle est accompagnée de notes de travail et d’une projection restituant la dynamique du déplacement de l’artiste dans les édifices visités et photographiés.




Dernière modification : 20 juin 2018
Exposition précédente       Liste complète   Exposition suivante