RESPONSABLE
Centre d’exposition de l’Université de Montréal


Collection d’œuvres d’art

Cette collection est placée sous l’autorité du vice-rectorat aux affaires publiques et au développement. Elle est composée de 450 œuvres (peintures, sculptures, installations extérieures, gravures) mais avec une prédominance d’œuvres sur papier. Les artistes représentés sont majoritairement québécois : Marc-Aurèle Fortin, Riopelle, Jean-Paul Lemieux, Alfred Laliberté, Ozias Leduc, Marcelle Ferron, Alfred Pellan. Par ailleurs, madame Marjorie Bronfman fait annuellement un don de dessins de costumes du Festival de théâtre de Stratford.

Old Lady, The Duchess of Malfi, Desmond Heeley

   Papier, tissu
   1971

Le Festival de Stratford est un haut lieu du théâtre au Canada. Son influence et sa popularité ne se démentent pas depuis sa fondation en 1953. La collection de dessins comprend plus de 400 croquis de plusieurs grands concepteurs de costumes comme Desmond Heeley, Ann Curtis, Daphne Dare, Tanya Moiseiwitsch qui rendent compte des productions du Festival depuis les années 1960.

Sans titre, Jacques Hurtubise

   Fusain et acrylique sur papier
   1963

Au moment où Hurtubise commence sa carrière, au début des années soixante, on assiste à une transformation de l’image publique de l’artiste par la création, en autres, du Conseil des arts du Canada en 1957 et du ministère des Affaires culturelles en 1961. Plusieurs groupes plus ou moins organisés se confrontent sur ce que devrait être l’art actuel. Aux peintres s’inscrivant dans la continuité de l’automatisme s’opposent ceux qui sont inspirés par le formalisme géométrique de Mondrian et de Malevitch. Dans ce tableau de 1963, Hurtubise conserve des automatistes l’expression de la tache qui libère un flot d’énergie tumultueuse qu’il ordonne avec des éléments géométriques. Il recherche un équilibre entre l’approche lyrique et l’approche formelle.

Le quêteux, Alfred Laliberté

   Bronze
   Date inconnue

Né à Sainte-Élisabeth de Warwick en 1878, Laliberté étudie d’abord à Montréal à l’Art Association et au Conseil des arts et manufactures. Grâce à une souscription publique organisée par le journal La Presse et une aide de Conseil des arts et manufactures, il étudie à l’École des beaux-arts de Paris. À son retour, il enseigne au Conseil des arts et manufactures tout en réalisant plusieurs monuments publics comme celui de Dollard Des Ormeaux au parc Lafontaine de Montréal. Il réalise également des centaines de bustes et de statues en pierre, en bois et en bronze. Celle-ci, en bronze, fait partie d’un ensemble illustrant les misères et les légendes du terroir québécois.

Dernière modification : 15 octobre 2002

Collection précédente       Liste complète       Collection suivante